contact

Bonjour.
Vous cherchez des renseignements sur le 8e Zouaves, vous êtes un ancien Zouave ou avez-vous peut-être des parents qui ont été dans le 8e Zouaves. merci de me contacter à cette adresse :
8zouaves14.62@gmail.com

mardi 28 janvier 2014

Les Zouaves enrôlés de force dans la Wehrmacht



Des Zouaves chez les Malgré-nous

Ils y avaient de nombreux Alsaciens et lorrains  incorporés au 8e Zouaves à la mobilisation du 3 Septembre 1939. Les premiers Zouaves  prisonniers de guerre datent de l’opération de la Sarre en 1939 et ensuite en mai et juin 1940.
le 8e zouaves a été fait prisonnier sur les plages de Dunkerque pendant l'opération Dynamo et beaucoup ont connu la route de la captivité en Allemagne.
Les Alsaciens et Lorrains  ont été des le départ séparés des autres prisonniers parce qu’ils comprenaient la langue Allemandes et étaient utilisés comme interprète.
130.000 Alsaciens et Lorrains ont été incorporés de force dans l'armée allemande, après l'annexion de ces régions en 1940 par le régime nazi.
 Le terme « malgré-nous » désigne les Alsaciens et Mosellans enrôlés de force dans l'armée allemande durant la  Seconde Guerre mondiale, que ce soit dans la Wehrmacht, l'armée régulière allemande, dans la Luftwaffe, l'armée de l'air allemande, dans la Kriegsmarine, la marine allemande, ou encore dans la Waffen-SS, la branche militaire de la SS.
20.000 d'entre eux sont morts, la plupart sur le front russe, en portant malgré eux l'uniforme « feldgrau », Que 20.000 autres sont portés disparus, Que 40.000 d'entre eux ont été en captivité dans les camps soviétiques et que les derniers ne sont rentrés de captivité qu'en 1955.
Lors de mes recherches, j’ai retrouvé plusieurs de ces « malgré-nous »




Lucien SCHREIBER

Né le 7 septembre 1916 à Colmar. Affecté au 8ème Zouaves le 19 octobre 1937 à la C.R.M.E (musique, puis brancardier  en 1939), fait prisonnier  le 4 juin 1940 à Dunkerque
Libéré comme Alsacien Lorrain le 1 novembre 1940 et démobilisé. Incorporé de force dans l’armée allemande comme Alsacien  lorrain du 18 avril 1943 au 17 juillet 1944.
Fait prisonnier à Dunkerque, il est choisi pour être interprète. Il est ensuite démobilisé comme « alsaciens-Lorrains » et rentre chez lui à Colmar et reprends son travail au PTT. Il se marie en 1941.
Il est convoqué au conseil de révision en 1943 comme classe 36, 3 choix se présentent à lui

  • ·         Fuir en suisse en mettant sa famille en danger de représailles
  • ·         Refuser, il aurait été interné dans un camp et déporté avec sa famille
  • ·         Accepter l’incorporation de force.
Il choisi ce dernier en jurant d’être un très mauvais soldat allemands, il porte ainsi son 2e  uniforme. Envoyer sur le front russe, il décide de se rendre à l’armée Russe, le voila avec son 3e uniforme.
Echangé contre des prisonniers russes, il est pris en compte par l’armée anglaise et reçoit son 4e uniforme. Transféré en AFN (Alger) et intégré à l’armée française, il reçoit son 5e uniforme. Il termine la guerre ainsi et rejoint sa famille.
Lucien SCHREIBER, (Musique, classe 1937)  a constaté à plusieurs reprises que le problème de l’incorporation de force des alsaciens-Lorrains dans l’armée Allemande avait été mal compris et souvent jugé avec partialité par une grande partie du public.



Willy HERTZOG
Né le 25 Mai 1916 à Griesbach au Val (Haut-Rhin), Marié le 23 décembre 1939. Incorporé au 8ème zouaves le 23 octobre  1936 à la C.A 1. 
 Fait prisonnier à dunkerque  le 4 juin 1940, Interné dans un camp près de Dorsten puis à 14 km de Bremersünd au stalag X B à Sandbostel.
Les alsaciens sont séparés des autres Français le 13 juillet.  Ils restent au camp jusqu’au 9 septembre puis sont trimballés en Allemagne jusqu’au 17 septembre quand on les ramène à Strasbourg. 
Libéré en aout 1940, il a pu rentrer à Colmar ou il a exercé le métier de boulanger, puis en 1943, il a été incorporé de force dans l’armée Allemande, puis il s’est évadé



Edouard LORCH

Né le 31 juillet 1914 à Bouxwiller (bas Rhin), Incorporé au 8e zouaves le 22 octobre 1935, libéré le 15 octobre 1937. Affecté au 154e RIF à la mobilisation. Fait prisonnier par les Allemands le 6 juillet 1940.

Incorporé dans la Wehrmacht « Kriegsmarine » le 14 aout 1943, s’évade et ce fait capturé par les Alliés en 1945. Il est transféré dans un centre de triage des Alsaciens-Lorrains  à Chalons sur Saône avant d’être démobiliser.





Ernest MATHIS,

Né le 14 janvier 1918 à Muttersholtz (bas Rhin), Décédé le 20 octobre 2001, Affecté au 8ème Zouaves le 4 novembre 1938 avec le matricule 8787, 3ème compagnie.
Fait prisonnier le 4 juin 1940 à Dunkerque, Libéré comme Alsacien Lorrain le 19 aout 1940,
Incorporé d’office dans l’armée allemande « Kriegsmarine » du 14 aout 1943 au 28 septembre 1945. Il est fait prisonnier par l’armée anglaise en Norvège et ensuite transférer dans un centre de triage des Alsaciens-Lorrains  à Chalons sur Saône.
Il a subi également la Germanisation, sa femme s’appelant Germaine a du changer de prénom en 1941, Hermine fut son nouveau prénom.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de prendre contact avec l'auteur du Blog à cette adresse : 8zouaves14.62@gmail.com